Catherine Tremblay

Back in 2009, I was agonizing about my romantic relationship and a friend handed me Byron Katie’s book I Need Your Love: Is It true? I read it overnight and it was life changing!

I then began questioning my beliefs with the self-inquiry method of The Work, and finally saw the cause and effect of my stressful thoughts and the state of unhappiness I was experiencing.

Before The Work, I believed every thought I had was absolutely true. I never questioned that perhaps I was not the one generating these thoughts. After all, why would I willfully generate my own stressful thoughts?

Since making it a daily practice of questioning my thoughts and finding out who I am without them, my life has improved dramatically. I have made peace with old painful stories from my past. My relationships have become loving and kind. Overall, I feel a greater sense of empowerment and clarity.

2018 was a year of many endings; the end of a nine-year relationship, the end of my profession as a lawyer and ultimately, the end of a stable income. At this time of radical transitions, The Work proved to be a faithful companion that allowed me to question everything I assumed to be true. Despite the challenges, peace could always be found underneath as my true and unalterable nature.

If you experience depression, grief, a difficult life transition and would like to reconnect with your inner power, l can help you identify the beliefs that are causing you suffering, and hold you in the four questions and turnarounds with openness and kindness.

Specialties: depression & anxiety, grief, life transitions, difficult conversations, femininity & sexuality

Je suis tombée dans la marmite du Travail à la fin 2009. Au cours d’un dîner entre amis je me plaignais alors de ma relation amoureuse. Et puis un de mes convives m’a tendu le livre de Byron Katie « J’ai besoin que tu m’aimes : est-ce vrai? ». Et voilà que tout a changé. J’ai lu le livre en une soirée et me suis tout de suite mise à l’investigation. J’allais de découverte en découverte. J’ai été séduite par l’approche du Travail parce que je pouvais enfin entrevoir concrètement la relation de cause à effet entre mes pensées stressantes, mes émotions et la réalité que je manifestais en m’y attachant. Jusqu’à ce que je me mette au Travail je croyais que tout ce que mes pensées disaient à propos de moi, des autres, de la vie était vrai. Comment pouvait-il en être autrement? Je n’avais jamais questionné l’idée que mes pensées n’étaient peut-être pas aussi vraies que je le croyais et que des perspectives opposées pouvaient s’avérer tout aussi vraies!

Avant de découvrir le Travail, je cherchais, comme plusieurs, à m’affranchir de la souffrance que je vivais au quotidien. Je ne l’avais pas encore réalisé alors, mais j’étais dans un état chronique de dépression et d’insatisfaction face à la vie. « À quoi rime la vie? » – ai-je entendu dans ma tête à des milliers de reprises. Et à tout coup, cette pensée en apparence toute simple me faisait descendre aux enfers. Ça me disait que la vie ne valait pas la peine d’être vécue, que j’allais me faire avoir de toute façon et donc à quoi bon vivre toute cette souffrance? Et puis petit à petit, en questionnant les croyances qui émergeaient dans mon quotidien à propos de tout et de rien et qui me causaient de la souffrance, l’une après l’autre, j’ai commencé à m’affranchir de l’identité de victime à laquelle je m’étais attachée depuis l’enfance et la paix a commencé à s’installer.

L’année 2018 a été l’année de plusieurs fins. La fin de ma relation amoureuse de neuf ans. La fin de mon emploi et de ma profession comme avocate dans le domaine du divertissement. La fin d’un revenu sécure et stable. Un déménagement à l’autre bout du pays. Le laisser aller de la majorité de mes biens matériels. À cette époque de grandes transitions, le Travail s’est avéré un compagnon fidèle qui m’a permis d’aller à la rencontre de la tristesse, de la colère, du ressentiment, de la peur, de la honte et de la culpabilité et de questionner et transformer les croyances à l’origine de ces émotions. S’en est suivi beaucoup de liberté et surtout une reprise de contact avec mon pouvoir intérieur.

Si vous vivez de la dépression, un deuil de quelque nature que ce soit, une transition de vie difficile et que vous aimeriez reprendre contact avec votre pouvoir intérieur, faites-moi signe. Il me fera plaisir de vous accompagner afin d’identifier les croyances auxquelles vous vous attachez et de les questionner avec ouverture et bienveillance.

Spécialités : dépression & anxiété, deuil, transitions de vie, féminité et sexualité

Canada, Quebec
English, French
catherinediontremblay