fbpx
At Home with BK on Zoom
Sign Up Here »

Hanae Kiyooka

When I was in my early thirties, externally, my life looked normal and what society would deem successful and fulfilling. I was married to a kind man, had two lovely daughters, a beautiful home, good friends and a supportive family. However, in the midst of this “successful” life, I still found myself unhappy; I felt critical of people in my life, especially my mother and my partner, and I compared myself to other people and felt jealous and inferior. I felt guilty for believing what I did and I tried to run away from my negative thinking or I tried to talk myself out of it. I became very self-critical. I told myself that I should be happy, I should be satisfied, I shouldn’t complain, I should forgive and forget. Then when I failed to meet these expectations of myself, I became depressed, hopeless, and ashamed of myself.

In 2008, I read Byron Katie’s book, Loving What Is, and a window of light opened up inside of me when I discovered that it was possible to make friends with the negative, stressful, and for me, shameful thoughts that I had been trying to push away for years. I discovered that the way out of my misery was by going inward. Paradoxically, it was by welcoming and inquiring into my dark thoughts that I was graced with an inner wisdom and clarity that had eluded me when I tried to push the thoughts away. Is it true? was a deeply revolutionary and exciting question for me to contemplate in regard to my thinking. I started doing The Work and so began my journey of making peace with my mind. Since then, I practice The Work daily and I have been learning to move towards my stressful thinking, to meet it with understanding and to slowly and steadily question the thoughts that move me from a place of peace. Now, when I experience stress and confusion in my relationships and life circumstances, I know what to do and I no longer feel as drawn to micromanage my life and other peoples’ lives in an attempt to prevent difficulties from arising. I just trust that I know how to meet them when they do show up. Through the experience of doing The Work, I see clearly that reality is much kinder than my beliefs about it. Every stressful thought is an invitation for me to look again, to see where my beliefs are preventing me from experiencing the beauty of Life.

I have experience inquiring into all aspects of my life including topics such as: co-dependent relationships, marriage, parenting, sex, elder care, creativity, education, death.

My main occupation, in addition to inquiring into this crazy mind of mine, is facilitating my daughters’ homeschooling education experience.

The Work continues to be a beautiful gift in my life and it would be my privilege and delight to share this process with you and to support you in your own journey towards making peace with your thinking.

Quand j’étais dans la trentaine, ma vie semblait normale et ce que la société jugerait de réussie et satisfaisante. J’avais un mari aimable, deux filles adorables, une belle maison, de bonnes amies et une famille qui me soutenait. Cependant, au milieu de cette vie ‘réussie’, je me trouvais quand même malheureuse. J’étais très critique des gens dans ma vie, surtout de ma mère et de mon mari et je me comparais aux autres et me sentais jalouse et inférieure. J’éprouvais de la culpabilité pour ma façon de penser négative et j’essayais de m’en échapper ou de me convaincre de penser autrement. Je suis devenue très auto-critique. Je me suis dit que je devrais être heureuse, satisfaite, que je ne devrais pas me plaindre, que je devrais pardonner et oublier. En ne pas arrivant à répondre à mes attentes de moi-même, je suis devenue déprimée, sans espoir et honteuse.

En 2008, j’ai lu ‘Aimer Ce Qui Est’ de Byron Katie, et une fenêtre de lumière s’est ouverte en moi quand j’ai découvert que c’était possible de devenir amie avec les pensées négatives, stressantes et pour moi, honteuses que j’essayais de repousser depuis des années. J’ai découvert que la façon de sortir de ma misère était en allant vers l’intérieur. Paradoxalement, c’était en invitant et investiguant ces pensées que j’ai reçu par la grâce une sagesse et une clarté intérieures qui m’avaient autrement échappées. ‘Est-ce vrai’, était pour moi une question profondément révolutionnaire et passionnante à contempler en ce qui concernait mes pensées. Je me suis mise à faire Le Travail et c’est ainsi qu’a débuté mon voyage pour faire la paix avec mon mental. Depuis, je fais le Travail de façon quotidienne et j’apprends petit à petit à m’approcher de mon mental stressant, de le rencontrer avec compréhension et de remettre en question les pensées qui m’éloignent d’un espace de paix. Maintenant, quand j’éprouve du stress et de la confusion dans mes relations et dans les circonstances de ma vie, je sais quoi faire et je suis moins susceptible à la microgestion de ma vie et celle des autres afin d’empêcher l’arrivée des difficultés. J’ai confiance que je sais me débrouiller quand la difficulté se présente. Grâce au Travail, je vois clairement que la réalité est plus bienveillante que ce que je croyais. Chaque pensée stressante est une invitation pour moi de regarder à nouveau, de voir où mes croyances m’empêchent de voir la beauté de la Vie.

Le Travail de Byron Katie me soutient pour investiguer tous les aspects de ma vie, y compris la codépendance, le mariage, le rôle de parent, les relations sexuelles, le soin des personnes âgées, la créativité, l’éducation et la mort.
Le Travail est pour moi un beau cadeau et ce serait un privilège et un bonheur de partager ce processus avec vous et de vous soutenir dans votre propre cheminement vers une relation paisible avec le mental.

Alberta, Canada
English, French
hanae.kiyooka
Newsletter Sign-Up
  • Please enter the code.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.